Le vin bon pour la santé ?

Le French Paradox

Connaissez-vous le « French Paradox » ? Il s’agit d’une vieille expression utilisée pour la première fois en 1886 suivant les paroles de Louis Pasteur qui dans ses « Etudes sur le Vin » évoque le fait que « le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons ».

Il est étonnant de pouvoir associer alcool et santé, et pourtant la France afficherait le taux le plus bas d’Europe pour la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires. Dans le monde, elle resterait le deuxième meilleur élève derrière le Japon alors qu’elle est première consommatrice de vin par personne (environ 41L/personne/an en 2019).

Le rapport avec l’alcool en est-il réellement la cause ? L’alcool n’est pas responsable de bénéfice santé, mais certaines composantes du vin le seraient sûrement.

Serge Renaud, suivi d’autres scientifiques, a attribué la relative préservation des Français vis-à-vis des maladies cardiovasculaires au vin. Il a démontré les effets bénéfiques d’une consommation modérée de vin rouge. Grâce aux polyphénols et resvératrols reconnus pour leurs propriétés antioxydantes, le vin serait bénéfique à la bonne santé des artères.

 

Le vin dans le régime méditerranéen

Le régime méditerranéen ou « régime crétois » serait également corrélé à la diminution des maladies du cœur. Les régions les moins touchées par ce type de maladie sont aussi celles où ce régime méditerranéen est le plus répandu. Il consiste en des habitudes alimentaires constituées de légumes, de fruits, de poissons plutôt que de viandes rouges. Il est également enrichi en matières grasses non saturées, telles que l’huile d’olive et enfin de vins rouges en toute modération.

A tout bénéfice demeure un pendant. Ce qui est bon pour les artères n’est pas forcément bon pour le muscle cardiaque, pour l’œsophage, ou encore pour le foie. Tout excès est par définition néfaste. Le vin est et reste une boisson naturellement calorique même si la teneur en calorie dépend du type de vin consommé.

 

Crédit ©Shutterstock

Les calories dans un verre de vin 

Il est possible de calculer les calories présentes dans un verre de vin. Il existe un calcul simple à faire pour savoir combien de calories sont présentes dans un verre de vin à savoir 15 cl.

Si le verre est bien dosé, il y a autant de grammes d’alcool dans un verre que le taux nominal affiché. Ainsi, pour un vin à 12 degrés d’alcool, 12 grammes d’alcool sont contenus dans un verre. La suite du calcul est simple : il faut multiplier ce chiffre par 1,8 pour obtenir les sucres présents dans le verre. En conséquence, il faut faire l’opération suivante : 12 x 1,8. On obtient 21,6 grammes de sucre dans ce verre. Un gramme de sucre correspond à 3,87 calories. Le verre de vin comporte ainsi 83,5 calories.

Pour finir, il faut souligner la présence de sucres résiduels. Les calories présentes dans un verre de vin ne sont alors pas les mêmes en fonction du type de vin.

En moyenne on trouvera 80 kcal pour un verre de champagne ou de mousseux blanc, 86 kcal pour les vins blancs secs et rosés, 89 kcal pour les rouges et de 100 à plus de 150 kcal pour les moelleux et autres vins doux naturels.

Crédit ©Shutterstock

Les bienfaits sans les inconvénients

Il existe des alternatives notamment grâce aux boissons sans alcool pour préserver les atouts présents dans le vin, sans les méfaits tel qu’alcool et calories. L’alcool est indéniablement calorique. En désalcoolisant, ou en excluant la fermentation du procédé d’élaboration, les alternatives aux vins affichent ainsi naturellement moins de calories.

Il existe des boissons sans alcool qui vont encore plus loin comme la marque Silhouet’ de CHAVIN. Elle a la particularité d’être très faible en calories, conçue ainsi pour respecter les exigences nutritionnelles et les volontés de garder la ligne. Un verre de Silhouet’ contient 18 fois moins de calories qu’un verre de vin rouge classique (à 12 % avec seulement 7kcal par verre de 15 cl). Vegan, sans sulfites ajoutés, sans conservateurs, ce type de substituts aux vins possèdent antioxydants, polyphénols et resvératrols aux qualités indéniables. 

Partager ce post

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant